Une escapade à Dinant : un secret bien gardé au cœur de la Belgique

Il est incroyable que, comme par magie, on puisse parfois découvrir de vrai petites pépites sur la route des vacances. Ce fut le cas avec notre rencontre impromptu avec Dinant, au cœur des Ardennes Belges.

Vous aimez la nature, les petits coins tranquilles, les croisières ? Alors vous aimerez le secret le mieux gardé des Belges sur les bords de Meuse. Un moment de dépaysement à moins d’une heure de Bruxelles. On vous y emmène ?

Visiter Dinant - Sur les bords de la Meuse

Pour tout vous avouer, notre première idée était de visiter la belle ville de Namur. Ce que nous n’avions pas prévu, c’est qu’en ce jour de fête nationale (le 21 juillet), nous aurions du mal à trouver des places libres pour grimper en haut de la Citadelle.

Qu’à cela ne tienne, nous poursuivons notre route à l’Est jusqu’à la charmante ville voisine, celle de Dinant. Et nous n’avons pas été déçu de ce changement de programme.

Dinant : Citadelle et Histoire

Une des premières choses que vous remarquerez en arrivant à Dinant est son éperon rocheux aux bords de la Meuse. Intriguées et bloquées par une brocante qui envahit les berges, nous suivons le détour signalé à travers les chemins sinueux. Nous ne connaissons pas la ville et nous sommes surprises du dénivelé qui nous amène finalement tout en haut de l’éperon rocheux.

À notre grande surprise, nous découvrons facilement une indication d’un parking gratuit. Celui-ci se trouve à 2 minutes à peine, de l’entrée de la Citadelle. Quoi de mieux pour débuter notre découverte de la ville ?

À Savoir :  Vous trouverez une autre entrée pour la Citadelle en bas de la vallée.

Dinant : À travers l’histoire et le temps

La Citadelle fut construite au XIe siècle puis complètement rasée par Charles le Téméraire au XVe siècle. La forteresse est reconstruite un siècle plus tard sous l’impulsion de Louis XIV, notamment de son meilleur architecte Vauban. Il réaménagea et construisit les fortifications. Au XVIIIe siècle, les Français rendirent la ville à l’Évêque de Liège où furent alors démantelées les fortifications. Il faudra attendre encore un siècle pour que le fort soit reconstruit.

L’histoire de Dinant ne s’arrête pas là, une autre tragédie viendra encore frapper cette belle ville stratégique. En effet, elle fût également le siège de violents affrontements pendant la Grande Guerre 14/18. Un jeune lieutenant français s’en sortira sain et sauf malgré la défaite française. Son nom ? Un certain Charles De Gaulle.

Citadelle de Dinant en Belgique

 Visite Guidée : un guide farfelu et plein d’entrain

Une horloge nous indique qu’il ne reste que 5 minutes avant la prochaine visite guidée et nous décidons d’y participer. Dès le début, la performance de notre guide est incroyable et pleine d’entrain. Outre la traduction en trois langues, il arrive à donner vie à son récit tout en faisant participer le public. Durant la visite, celui-ci me donne même la lourde tâche de l’ouverture des cachots.

« Attention« , me dit-il, « ici nous sommes en Belgique et les portes s’ouvrent à l’envers. »

Tranchée après bombardement, droitInterloquée, je me rends rapidement compte, qu’en effet, il faut introduire la clé à l’envers et tourner celle-ci vers la droite pour débloquer la porte, laissant ainsi entrer toutes les personnes du petit groupe, venues écouter ce conteur passionné.

Indépendamment de l’histoire et les détails d’architecture, nous profiterons de l’impressionnant panorama, que nous offre les 100 m de hauteur juste au-dessus de la Collégiale de Dinant et de son « Pot à eau ». Tout simplement époustouflant.

Nous terminons la visite par une reconstitution d’une tranchée après un bombardement…Penchées à 45 ° et on a le mal de mer et les sensations sont bluffantes. Étonnant !

 

 

Espace 1914 : une plongée au cœur de la grande guerre

A l’entrée de la Citadelle, on accède à une première salle, très bien conservée, où plusieurs panneaux informatifs expliquent chronologiquement les événements arrivés pendant la grande guerre. Nous poursuivons notre chemin le long d’un interminable couloir. Celui-ci essaime au fil de nos pas, différentes dates de l’assaut de Dinant en août 1914 ponctuées d’une bande sonore déroutante.

Au bout du couloir une petite alcôve invite le visiteur à écouter, sur un support multimédia, d’émouvants témoignages de rescapés, dont celui du jeune Charles De Gaulle. La visite se clôture par une salle plongée dans le noir. Nos regards se croisent, nous demandant ce qu’il va nous arriver. Première surprise, une lumière crue nous pourchasse nous intégrant dans la scène comme si nous étions les « ennemis ». Nous sommes en plein cœur d’une terrible reconstitution visuelle et sonore de l’entrée des armées allemandes dans la ville. La scénographie nous plongeant en un instant dans les premiers jour de la guerre, poursuivant sur les violents combats qu’il y eut. Nous finissons presque haletantes, et sortons ravies de ce magnifique calvaire. Incontournable !!

Tarifs : Adultes : 8 euros // Enfant : 6 euros

 

La Collégiale Notre-Dame

Téléphérique, Dinant

Visite guidée terminée, nous entreprenons de visiter la ville. Pour cela deux choix s’offre à nous : Téléphérique ou les 408 marches qui séparent la citadelle du centre-ville. Nous décidons de choisir la première option aussi bien à l’aller qu’au retour. À l’arrivée, nous ne pouvons manquer l’imposante  collégiale Notre-Dame de Dinant.

Construite en calcaire de Visée et de Style gothique, elle ne fut complètement achevée qu’au 16e siècle. Plusieurs fois endommagée et a même brûlée en 1914, elle fut à nouveau rénovée entre 1919 et 1924.  A l’intérieur, l’Autel est la dernière restauration en date, crée sur plan par une école de la région.

 

 

Dinant sur les Bords de Meuse

Dinant, Citadelle et EgliseAu bord de l’eau, nous prenons simplement le temps de flâner. Au grès de la Brocante et des berges fermées qui permettent une visite sans voiture. Sur le pont qui réunit les deux rives, nous découvrons quelques sculptures de saxophones colorés. Étrange ? Pas tant que ça, si l’on sait que c’est la ville de naissance d’Adolphe Sax, créateur du Saxophone. D’ailleurs, un concours international a lieu tous les ans au mois de novembre. Si vous le souhaitez, profitez d’une balade au fil de l’eau grâce aux nombreux bateaux mouches disponibles. Une bonne idée de détente agréable devant un panorama époustouflant. Pour les plus gourmands une pause pour déguster une bonne gaufre de Bruxelles au café du coin.

Quoi rapporter de Dinant : 

La Dinanderie : Artisans travaillant le cuivre au XVe siècle sous forme de corporation et ont fait la réputation de la ville. Ils ont malheureusement étaient tous chassés de la ville après le sac de 1466. Aujourd’hui, il ne reste malheureusement que très peu d’artisan.

Les Couques de Dinant : Entrez dans la boulangerie la plus proche et offrez-vous les célèbres couques de Dinant. Biscuit très dur, fait de miel et de farine, coulées dans des moules en cuivre des dinandiers, de formes variées comme des sangliers, décors floraux etc.

La Leffe : Brune, Blonde ou Radieuse, vous trouverez surement la bière qu’il vous faut.

Explorer les Alentours 

Croisière sur la Meuse et Accrobranche avec Mathilde de Voyager en Photos

Mons Émerveille : Ballade dans la Capitale Culturelle avec nous !

Escapade à Namur avec les filles d’à la conquête de l’Est

Un peu de street-Art à Charleroi avec Éric de Marche et Rêve.

Envie d’une escapade à Dinant ?

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Reply Mathilde 5 août 2017 at 8 h 20 min

    Ca avait l’air hyper intéressant la visite de la citadelle ! Je regrette un peu de ne pas y être allée lors de mon passage à Dinant !

  • Reply Lucie à la Conquete de l'est 5 août 2017 at 11 h 16 min

    Merci pour la mention !
    Il y a tant à découvrir en Belgique !

  • Laissez une réponse

    CommentLuv badge

    42 Partages
    Partagez16
    Tweetez
    Enregistrer20
    +16