Yosemite ou La magnificence de la nature

Juste avant d’arriver à San Francisco et surtout pour faire une petite pause bien méritée sur la longue route qui nous séparait de « la ville où tout le monde rêve d’habiter », nous voulions absolument faire un petit arrêt dans le parc national du Yosemite. D’après ce que j’en avais lu, c’était le parc à voir absolument lorsqu’on se trouve en Californie et la fierté de la région. Après un arrêt express dans un petit magasin pour prendre quelques provisions, nous prenons alors la seule route qui nous mènera dans ce parc au plus proche de la nature. Entres paysages de montagne, grands séquoias millénaires et rencontres avec la faune locale, suivez-nous dans cette nature luxuriante.

Après une nuit à Barkersfield, nous partons assez tôt, car 3 heures de route nous sépare encore du Parc. Un rapide arrêt à Oakhurst dans le Food store (magasin) du coin, un peu de pain, du beurre, quelques tranches de dinde sans oublier quelques boissons pour accompagner notre pique-nique. Il n’est pas loin d’une heure lorsque nous improvisons notre choix du lieu. Cela sera finalement le village des premiers pionniers, le long d’une magnifique rivière en pleine forêt. La température a radicalement chuté depuis hier, dans la vallée de la mort et ce n’est pas plus mal. On respire à nouveau.

Nous trouvons à notre disposition plusieurs tables en bois, des merles chanteurs (pas certaines que cela soit des merles finalement) et des écureuils facétieux nous accompagnerons dans ce pique-nique bucolique. Ce que nous ne savions pas lors de notre arrêt, c’est à quelques pas de là, il existe le village des pionniers avec les authentiques bâtiments du 19ème siècle déplacé à Wawona (lieu de notre pique nique) dans les années 50/60. Nous l’avons appris lors de notre tour au Visitor center…plus tard dans la journée…

Yosemite pioneer sign
Arbre mort au Parc Yosemite
La cabane au fond du Yosemite
Oiseau du Yosemite parc

Un après-midi dans le parc Yosemite

Après deux heures de repos bien mérités, nous reprenons notre route à la recherche des points de vue indiqués sur notre carte. Nous longeons la route 41 en poursuivant sur la Wawona road. Tout le long, des milliers d’arbres, parfois brûlés dû à un incendie géant il y a quelques années. Nous arrivons très bien à reconnaître les pins, mais pour les Séquoias, nous nous apercevons que nous nous étions trompées.

Comment reconnaître un Séquoia ?

C’est simple, à son écorce tout en longueur. Le nom vient du Cherokee, Sequoyah et ils sont endémiques de la région. Il serait apparu il y a 200 millions d’années et nous pouvons en retrouver en Europe également, plantés il y a un peu plus de 100 ans. Il existe deux espèces, le Sequoia Géant qui peut atteindre jusqu’à parfois 10 mètres de largeur et le Sequoia Redwood, en raison de son bois rouge.

D’où vient le nom Yosemite ?

À prononcer yosémiti, le nom « Yohhe’meti » signifie ceux qui tuent. Charmant n’est-ce pas ? Cela provient des tribus sédentaires indiennes Miwoks (À ne pas confondre avec les ewoks ;)), particulièrement féroces. Le Yosemite est devenu parc national en 1890 et sera inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 1984.

Dans la tradition des indiens de la Sierra Nevada, le Séquoia Géant était vénéré comme « le Pilier du monde » autour duquel le monde avait été crée. Ils l’appelèrent l’Arbre phénix pour sa capacité à résister aux incendies et renaitre de ses cendres (ou presque) 

Visitor Center et petite randonnée

Petit tour au visitor Center pour récupérer quelques informations. Nous apprenons que nous nous situons dans un parc de plus de 3000 Km² de faune et de flore incroyables. Seulement une trentaine de kilomètres carrés est ouverte aux touristes.

Avant de continuer à suivre le tracé de notre carte, nous nous surprenons à espionner les petits pas d’une famille d’écureuil, nullement effrayés par notre arrivée. Dommage, car cela veut dire qu’ils se sont finalement habitués aux milliers de touristes venant visiter chaque année le parc. Nous les laissons tranquilles pour s’engouffrer dans un petit chemin de terre qui nous conduira vers les magnifiques chutes d’eau(Yosemite Falls). Nous sommes chanceuses, en ce début de printemps, c’est la fonte des neiges et nous profitons de ce moment. Attention aux éclaboussures ! Malheureusement, en été, l’eau manquant énormément dans la région, difficile de contempler les chutes sans eau…Le Printemps est définitivement la meilleure saison pour visiter l’Ouest Américain.

Au visitor Center, les rangers vous conseilleront les meilleurs endroits du Parc suivant le temps que vous avez. Nous n’avions prévu qu’une journée et c’est finalement trop peu pour en profiter pleinement. Définitivement, je crois que nous avons vu trop gros pour notre itinéraire. Nous nous en souviendrons pour la prochaine fois 😉

ciel du yosemite parc

Itinéraire conseillé pour une journée dans le parc

Si comme nous vous ne restez qu’une journée, voir une après midi, voici nos recommandations :

  1. Tunnel View : Premier arrêt sur la route de Wawona road après notre pique-nique. Le paysage est majestueux et tout est aménagé pour que vous puissiez vous rendre compte de l’ampleur de la nature.
  2. BridalVeil Falls  : Second arrêt en poursuivant votre route, un parking est prévu pour vous permettre de faire quelques photos et pourrez vous aventurer un peu plus près des chutes. La traduction est le voile de la mariée qui mesure 189 mètres de hauteur. À la voir, si légère et prise par le vent, on n’imagine sans nul doute pourquoi elle a été baptisée ainsi.
  3. Yosemite  Falls : non loin du Visitor Center à pied, vous traverserez l’énorme parking de voiture, en pleine nature, pour suivre un chemin à travers les immenses arbres. Marchez une dizaine de minutes pour vous retrouver avec un spectacle à contempler sans limite.
  4. El Capitan : Énorme formation rocheuse en granit de 900 mètres de hauteur, qu’il est même possible d’escalader. (ce que nous n’avons pas fait !!)
  5. Merced river : Le long de votre route, vous ne pourrez pas manquer cette magnifique rivière qui parcoure tout le parc. Elle naît dans la Sierra Nevada et se jette dans la Baie de San Francisco.

Notre déception du jour : Mariposa Grove Of Giant Sequoias. Non pas qu’il ne faille pas y passer, simplement nous n’avons pas eu  le temps d’aller visiter cette forêt de séquoias géants. Cela n’est que partie remise, mais il me semble que c’est un endroit incontournable au final. Mais il fallait faire des choix ! Et notre route encore longue pour rejoindre San Francisco.

L'arbre du milieu, Yosemite
Gaïa in the Yosemite
voile de la mariée, yosemite parc
Bridalveil Falls, Yosemite
El Capitan, Yosemite Parc
Falls in Love, Yosemite
Chutes du Yosemite
Monsieur Ecureuil
Merced River On the road to Yosemite

Yosemite en pratique

Site Officiel : Parc du Yosemite

Prix d’entrée : 30 $ par véhicule (25 $ de novembre à mars) – Si vous possédez le pass America the Beautiful l’entrée est gratuite. Le pass coute 80 $ à l’année.

Parkings : A savoir qu’il existe de nombreux parkings, qui peuvent être vite pleins en été d’après les guides. Néanmoins, il existe un système de navette très bien fait pour visiter à votre rythme le parc.

Logements : Il existe plusieurs hôtels assez chers ou encore des campings à l’intérieur du parc. Ils sont assez vite complets et nous vous conseillons de réserver à l’avance. Nous avons préféré ne pas loger sur place, mais pour deux jours dans le parc, c’est presque obligatoire. Plus d’information sur leur site

Conseils : Penser à prendre une bonne veste hors saison. Les températures peuvent être assez fraîches. Attention, peu ou pas de réseau dans le parc.
Attention également, aux animaux sauvages. Évidemment, ne pas les nourrir. Ne pas ramasser les plantes, y compris les pignes de pin. Ceci pour la préservation du site et de la nature. Ne pas laisser vos détritus par terre. Il existe des poubelles protégées. Si vous rencontrez un ours, gardez vos distances et s’il s’approche, criez très fort en faisant du bruit. Toutes les informations sur le site officiel de Yosémite. Pour notre part, nous avons seulement vu un ours de notre voiture dans les bois et de très loin.

Route dans le parc yosemite
yosemite valley shuttle

Nous terminons notre escapade dans le Yosemite parc en longeant la rivière Merced qui nous accompagnera jusqu’à la sortie nord, direction à présent San Francisco. Plusieurs heures nous séparent de la ville et nous dormirons un peu plus au sud à San Mateo. Nous sommes épuisées mais heureuses d’avoir pu voir cette débauche de nature qui nous rend tout petit face à elle. J’espère que les photos vous auront données envie de faire ce détour incroyable ! Nous regrettons de n’avoir pu rester plus longtemps, mais cela sera pour une prochaine fois peut être 😉

Vous avez aimé ? Commentez ou partagez à volonté 😉

Vous aimerez aussi

3 Commentaires

  • Reply Rachel @ Blog voyage Découverte Monde 13 novembre 2015 at 2 h 59 min

    Yosemite..un magnifique parc. Une bonne chose que vous soyez allées au printemps, car nous y étions en été et il y a avait tellement de monde qu’on est resté peu de temps. Nous avions un peu de mal avec le concept de bus. Pour un parc des USA on trouvait que ca faisait un peu disney. Et impossible d’avoir un camping en dernière minute, ni dans le parc ni près. Donc on est resté trop peu de temps et de là la petite déception. Alors je ferais du pouce sur votre conseil d’y aller au printemps. Plus frais certes, mais ca doit être plus tranquille 🙂 C’est vraiment un parc à voir.
    Rachel @ Blog voyage Découverte Monde Articles récents…Voyage en voilier: Le vent dans tous ses temps (Épisode 1)My Profile

    • Reply LesAventureuses 1 décembre 2015 at 16 h 15 min

      Alors nous confirmons que le Yosémite c’est Fantastique 🙂 Et à lire les articles sur les personnes y étant allées en été, nous sommes en effet, bien contente d’avoir choisi le printemps 🙂 Vrai que la navette, c’est un peu particulier, mais finalement, lorsqu’il y a moins de monde, on voit moins le côté « parc d’attraction » ^^ Puis, au printemps, plus facile d’avoir de quoi se loger, et puis la nature reprend doucement ses droits ! En tout cas, je vous conseille vraiment d’y retourner à cette période, ou peut être à l’automne, quand les arbres se parent de jolies couleurs 😉 En tout cas merci pour ton commentaire.

  • Reply Rachel @ Blog voyage Découverte Monde 11 décembre 2015 at 1 h 13 min

    Je suis convaincue 🙂 Merci de me faire découvrir ce parc autrement et oui j’espère bien y retourner à une période plus tranquille et avoir la chance d’y faire quelques treks. J’aime bien lorsqu’une destination qui ma plait plus ou moins la première fois me séduit lors d’un deuxième passage 🙂 Mais bon, malgré tout je dois admettre que c’était franchement très beau, alors au printemps avec le calme ca doit être carrément magique!
    Rachel @ Blog voyage Découverte Monde Articles récents…Road trip en Californie : Que faire, voir et visiter en 20 joursMy Profile

  • Laissez une réponse

    CommentLuv badge

    146 Partages
    Partagez30
    Tweetez
    Enregistrer114
    +12