New-York #2 – Un rendez-vous avec la liberté

Deuxième jour dans la ville qui ne dort jamais. Levée tôt, « Metro Card » en main, nous nous engouffrons dans la station. Direction le sud de l’île de Mahanttan, Battery Park. C’est de cet endroit que nous prendrons le Ferry afin de nous rendre jusqu’à la statue de la liberté. Nous prolongerons par une visite d’Ellis Island, lieu symbolique du rêve Américain.

Nous poursuivrons notre parcours par le Financial District et en son cœur, le mémorial du World Trade Center avec une aperçue de la nouvelle Tour dite de la Liberté. Le long de l’Hudson, une jolie surprise nous attendra et nous compléterons la journée par un peu de shopping. Un parcours symbolique autour d’un thème universel. Un choix pas si anodin après les événements vécus l’année dernière. En route vers la liberté ! 

1 – Départ à Battery Park – Direction la Statue de la Liberté

Nous prenons rapidement un bon petit-déjeuner américain et direction le Metro pour nous rendre à la Station Battery Park. En effet, c‘est à cet endroit que nous embarquerons pour la Statue de la Liberté sur Liberty Island (Anciennement île de Bedloe). Seulement cinq minutes de marche nous séparent de l’entrée du port. Il est même agréable de s’y balader de bon matin.

N’oubliez pas de passer récupérer votre ticket en échange du bon si vous avez opté pour le City Pass. Graal en main, nous sommes surprises de voir de si bon matin autant de monde, déjà en file indienne, patientant pour le départ. Surtout en ce début de printemps, nous ne nous imaginions pas être en pleine saison touristique.

Collage Statue de la liberté

L’attente ne fut pas très longue et nous partirons finalement avec le second bateau. La balade dure environ 30 minutes jusqu’à Liberty Island et vous en profiterez pour observer le magnifique panorama sur New-York. Après ce tour, il est enfin temps de descendre voir la grande dame.

Petite histoire d’une grande dame

Le nom original de la statue de la Liberté est « La liberté éclairant le monde » voulu par son créateur. Elle fut inaugurée en plein brouillard le 28 octobre 1886. C’était la plus grande statue jamais construite par le sculpteur Alsacien Frédéric Auguste Bartholdi. Elle mesure 46 mètres de Haut et 93 piédestal compris, soutenue par une structure métallique fabriquée par le célèbre ingénieur Gustave Eiffel.

Le site est classé monument national depuis 1924 et inscrit au patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO depuis 1984.

Son origine est due à un politicien Français qui souhaitait célébré l’amitié Franco-Américaine. Bartholdi repéra immédiatement le futur emplacement de son oeuvre magistrale : L’île de Bedloe. Elle sera ainsi visible de tous les nouveaux arrivants et offrira un point de vue inédit sur le large et la ville. Inaugurée juste avant l’arrivée massive d’immigrants, elle est ainsi devenue par la même le symbole d’espoir et de liberté pour tous !

File d'attente Bâteau Statue de la Liberté

Le Saviez-vous : C'est la déclaration d'indépendance des États-Unis qui est gravée sur la tablette de la statue. Les chaînes brisées symbolisent la fin de l'esclavage.

Entrée Port Battery Park, New-York

Statue de la Liberté : Guide Pratique

La seule compagnie qui effectue les traversées s’appelle « Statue Cruises« . Soit vous avez votre City Pass et vous pouvez vous rendre directement au Guichet pour échanger contre un billet. Soit vous avez réservé via le site Officiel de Statue Cruises ou directement au Guichet. La première traversée débute à 8h30. Soyez-y le plus tôt possible.

Les tickets vous permettront d’aller sur Liberty Island et Ellis Island. Vous ne pourrez néanmoins pas visiter le musée ou encore monter dans la Couronne. Si vous le souhaitez, vous pouvez réserver cette visite avec supplément. Pensez à vous y prendre bien longtemps à l’avance. Les places sont restreintes pour faire l’ascension. Voici les trois types de tickets  que vous trouverez si vous souhaitez visiter la Statue. Plus d’information sur le site officiel

  • Accès à l’île – Vous pourrez vous balader sur le site audio guide en main et faire le tour de la toute petite île. Vous découvrirez différents points de vue de l’île comme la skyline de New-york et bien sûr prendre des photos de la grande dame. C’est ce que nous avons fait lors de notre visite et nous ne sommes pas déçues.
  • Le Socle – Là accès à l’île plus le socle de la Statue où vous pourrez visiter le musée, voir l’ancienne torche et voir une partie de la structure interne crée par Eiffel.
  • La Couronne : En plus de tous les accès, vous pourrez grimper les 354 marches qui vous attendent.

Comment y aller ? : 

Il est assez simple de se rendre dans le sud de Manhattan en Métro. Attention seulement à vous mettre dans les trois premiers wagons. Une annonce sera faite deux stations avant pour vous le rappeler [En anglais of course]. C’est le moyen le moins coûteux et le plus pratique. La signalisation est bien faite, vous n’avez plus qu’à suivre les panneaux.

Plus d’information avec le plan du Metro

Lignes de métro pour la Statue de la Liberté :

  • 4 et 5  : Arrêt Bowling Green.
  • Métro R : Arrêt Whitehall Street
  • Ligne 1  : Arrêt South Ferry Station.

Tarifs : (Maj 2017)

  • Accès à l’île + audio guide – 18,50 $/ personne – 9$/enfants – 14$/séniors – Inclus avec le City Pass
  • Le Socle + audio guide + musée – 18 $/ personne – 9$/enfants – 14$/séniors
  • La Couronne : 21,50 $/ personne – 12$/enfants – 17$/séniors
  • Départ de Ferry : Tous les jours (sauf le 25 décembre)
  • De 8h30 à 15h30 – Période de mi-mars à septembre 2017 et de 9h00 à 15h30 – Période d’octobre à mi- mars 2018 – Attention le dernier Ferry ne dessert pas Ellis Island.

Site internet pour réserver vos tikets (en Français): Statue Cruises

Statue de la liberté, New-York
Skyline, New-York

2 – Ellis Island : Une île chargée de souvenir

Après une petite heure passée sur l’île de la Liberté, nous reprenons la bateau direction Ellis Island. Si vous n’avez jamais entendu parlé de cette île, c’est à cet endroit que des milliers d’immigrants sont obligatoirement passés pour tenter leur chance dans le pays de la Liberté afin de découvrir le fameux rêve Américain.

Collage Ellis Island

Une histoire d’immigration :

Avant d’être en 1892 un des centres de réception des immigrés pour la ville de New-York, l’île était une place militaire nommée Fort Gibson. Son nom se modifia d’abord en Little Oyster Island pour devenir Ellis Island en référence à un Colon européen qui en fût le propriétaire cent ans auparavant.

Le centre fédéral de l’immigration a été ouvert pendant plus de 60 ans avant sa fermeture définitive en 1954 après avoir vu plus de 12 millions de rêveurs désirant vivre « The American Dream »

Surnommée Island of Tears, (l’île des larmes), l’administration effectuait en effet un triage drastique des prétendant au Graal Américain. Tous les immigrants devait passer une série de test de santé, montrer leurs papiers et répondre à 29 questions. La procédure pouvait prendre entre 3 et 5 heures par personne. Dans les années 20, les lois Américaines sur l’immigration furent nettement renforcées et l’île ne voyait plus passer que les personnes dont les papiers n’étaient pas en règle. Le centre fermera complètement ses portes, quelques dizaines d’année plus tard.

Ellis Island, bâtiments administratif
Entrée Musée de l'immigration, Ellis Island

La visite du musée :

L’attraction principale de cette île est évidemment la visite du musée de l’immigration et de ses bâtiments. En arrivant dans le bâtiment principal, vous aurez la possibilité de vous équiper d’un audio guide afin de parcourir l’immense bâtiment vide en environ 45 minutes dans la peau d’un immigrant. Terrible sensation qui vous parcourra à coup sûr l’échine et une émotion qui peut complètement vous submerger. Vous y trouverez également de multiples documents, photographies, gravures et supports multimédias sur le rôle qu’a joué l’île pendant sa période d’ouverture.

On pourra y découvrir certaines anciennes installations restées en l’état. Enfin et non des moindres, n’oubliez pas de regarder par les vieilles fenêtres. En effet, une vue incroyable sur New-York vous y attends. 

A la recherche de ses racines :

Si vous êtes à la recherche de parents pour compléter votre arbre généalogique, Ellis Island est un bon point pour tenter de retrouver des membres de votre famille, parti outre manche au début du siècle dernier. En effet, vous trouverez au rez-de-chaussée une salle de documentation vous permettant de faire les recherches adéquates.

Une personne pourra également vous aider dans vos démarches et répondre à vos diverses questions. Ce service est payant contre une poignée de dollars. Une autre alternative est de faire vos recherches vous-même via leur site internet depuis chez vous.

Intérieur du musée Ellis Island
Vue sur New-York depuis Ellis Island

Le site Liberty Ellis Foundation.org, vous permettra d’explorer l’énorme base de données de l’ancienne administration douanière. Plus de 51 millions de passager sont enregistrés. Nous avons pu y retrouver une partie de notre famille ainsi. Une recherche émouvante et passionnante. D’autres informations historiques sont également disponibles.

3 – Financial District : ça ne coûte rien d’y passer

Après notre matinée bien remplie avec la visite des deux îles, nous retournons poser nos pieds sur celle de Manhattan. Nous ne nous sommes pas vraiment arrêtées pour déjeuner mais, nous avons pu acheter un énorme Bretzel et un hot Dog, disponible à la vente, sur le bateau du retour. Surement pas les meilleurs, mais ils nous ont bien calés pour la suite de nos aventures.

Après une petite balade dans Battery park, nous reprenons le Metro direction le Financial District, sortie Wall Street. D’après notre plan, quelques minutes nous séparent jusqu’au memorial du World Trade Center [Également inclus dans notre City Pass]

Battery Park Collage

Un quartier en plein renouveau

Ne soyez pas étonnés, comme nous le fûtes, le quartier proche du World Trade Center est en travaux permanent. En tout cas, quand nous y étions en avril 2015. Et la balade à pied ne fut pas de tout repos.

Enfin arrivées près du mémorial, nous apercevons rapidement une très longue file d’attente pour le musée. Depuis le début de notre séjour c’est, je crois, ce qui nous a le plus interpellée. Des files d’attente partout pour tout. Nous sommes en début d’après-midi un lundi et nous ne pensions pas vraiment qu’il y ait eu autant de monde.

Après renseignement, nous avons appris que certains états américains était en Spring Break, soit les vacances scolaires chez eux. Nous qui avions fait exprès de voyager hors vacances scolaires, nous n’avions pas pensé à celles des Américains

Memorial World Trade Center

Nous sommes directement happées par les deux bassins carrés, situés sur l’emplacement exact des deux tours. L’égrenage des noms tout autour est très prenante et le son de l’eau qui s’écoule troublante. En effet, celle-ci est symbole du cycle perpétuel complété par la citation en mémoire du peuple Américain : « Le temps passe, mais nous n’oublierons jamais« .

Sur notre droite se tient fièrement la nouvelle Freedom Tower ou Tour de la Liberté. Impressionnante ! Puis, au grès de notre déambulation, vous tomberez sur le fameux survivor tree. Cet arbre a été planté bien avant les attentats et qui a été retrouvé sous les décombres puis replanté au cœur du mémorial.

Après notre petite balade sur le parvis, nous filons récupérer nos tickets. Peu d’attente mais, nous sommes surprises d’apprendre que nous ne pourrons pas entrer tout de suite. En effet, vous devrez choisir une heure pour la visite le musée. Dans notre cas, cela sera quatre heure de l’après-midi, nous permettant ainsi de faire le tour du quartier à pied. Et, à part beaucoup de travaux et de bruit (La nouvelle gare était encore en construction), ce n’est pas le quartier le plus charmant que nous avons pu visiter. Pas grave, nous repartons à la recherche d’un café ou d’un endroit pour prendre un rafraîchissement. Et nous devons vous le dire, ce fut un vrai parcours du combattant.

Second bassin, Memorial world trade center, financal District
Freedom Tour, Tour de la liberté
Chute d'eau, Memorial world trade center

Pause détente sur les bords de l’Hudson

Après s’être perdues dans un des nouveaux bâtiments en construction et passées par un souterrain qui nous emmenait on ne sait pas trop où, nous arrivons finalement au troisième étage d’un énorme bâtiment. Comment sommes-nous arrivées là ? Je ne pourrais vous le dire. Par contre, en baissant légèrement les yeux, je repère plusieurs cafés et comble du bonheur pour nous, une magnifique terrasse où le boire, au bord de l’Hudson. Incroyable !!!

Cela faisait des jours et des jours que nous étions à la recherche d’une terrasse pour nous poser tranquillement. Et autant vous dire que c’est mission quasi impossible à New-York. Pour cela, il est surement préférable se reporter sur les rooftops.

Trois escalators plus tard, nous nous retrouvons devant une enfilade de plusieurs cafés, petits restos et décidons de nous arrêter devant le premier. Commande d’un café et un brownie plus tard, on emporte le tout pour se poser tranquillement sur la terrasse avec une magnifique vue sur la rivière et la marina. Un endroit calme, bien différent des rues en travaux juste à côté. Le temps s’arrête. On prend enfin  le temps de vivre dans cette ville qui a la réputation de ne jamais dormir. Un petit regard à  l’heure, il est déjà temps de repartir pour notre prochaine visite.

Terrasse du Brookfield Place, New-York
Grande baie vitrée de Brookfield Place
Marina Financial District, New-York

Visite teintée d’émotion : Musée du 9/11

Nous arrivons pile à l’heure pour le rendez-vous et nous nous plaçons dans la file. Une vingtaine de minutes d’attente plus tard, passage obligé par des portiques et fouille complète des sacs. Ici, comme pour la statue de la liberté, cela ne rigole pas avec la sécurité. Presque le même système qu’à notre arrivée à l’Aéroport. Et nous voilà enfin dans le premier bâtiment principal.

Le musée est construit sous le memorial dans un espace comptant sept étages. On suit le flot de touristes et, on ne saurait vous décrire, mais une certaine émotion, un peu fébrile flotte dans l’air.  C’est alors que le souvenir de ce jour nous revient en pleine face. Nous nous souvenons exactement où nous nous trouvions ce jour-là. Et vous ?

Nous ne serions vous retranscrire clairement la visite de ce musée et même de manière objective. Cela ne pourrait traduire toutes les émotions par lesquelles nous sommes passées. C’est très impressionnant. On pourrait même se demander si ce n’est pas un peu malsain de visiter ce genre de site. Puis on chasse cette idée de notre esprit en pensant au devoir de mémoire.

D’ailleurs, un énorme travail est fait en direction du jeune public. Une excellente idée afin de ne pas oublier, perpétuer la mémoire et combattre le terrorisme. C’est un peu sonnées que nous sortons du musée. Nous avons besoin de prendre un peu l’air et nous changer les idées.

Musée 9/11, New-York
Memorial World Trade Center

Tarifs Mémorial :

  • Musée du 9/11 – 24 $/ personne – 15$/enfants – 18$/séniors – Inclus avec le City Pass
  • Entrée du memorial : Gratuit mais il est d’usage de faire don de 5 à 10 $. [En échange vous pourrez recevoir un petit bracelet. Les fonds vont aux associations d’aide aux familles des victimes]
  • Ouvert tous les jours de 7h30 à 21h – Musée de 9h à 20h (21h le week-end)

Site internet pour réserverSite officiel

4 – Fin de journée : un peu de shopping

Après cette visite coup de poing, nous décidons de marcher un peu dans le quartier. J’avais en tout début de journée déjà repéré le fameux magasin Century 21 [Rien à voir avec les agences immobilières]. La visite ne nous a pas laissé insensibles et quoi de mieux pour se changer les idées qu’un peu de shopping ? Vous le trouverez  quelques rues derrière le memorial, sur Cortland Street. A vrai dire on a un peu galéré à le trouver mais finalement nous y sommes bien arrivées.

Qu’y trouve-t-on ?

L’enseigne propose toutes sortent d’articles de mode de marque à prix dégriffé. Sacs, chaussures, vêtements, maquillages, décoration. C’est cinq étages exclusivement dévoués au commerce et des milliers de personnes à l’affût de la bonne affaire. Quand je dis des milliers, c’est qu’en pleine semaine, le magasin était réellement bondé, digne d’un premier jour des soldes en France. Il y a tellement de choses que c’est presque difficile de faire un choix.

Un petit conseil : vérifiez qu’il y ait bien votre taille. En effet, elle ne sont pas toutes disponibles. C’est en fonction du stock du moment. Évidemment, nous avons craqué sur quelques vêtements de bonne facture, d’anciennes collections et introuvable à ces prix en France. Néanmoins, nous n’avons pas claqué tout notre livret A ! Attention, ce magasin peut vous faire tourner la tête !

Clap de fin

Fin de journée dans le Sud de Manhattan. Nous sommes encore fatiguées par cette journée interminable mais pleine de découvertes. Nous retiendrons la terrasse avec vue sur l’Hudson dans le Financial district, vrai coup de cœur de la journée. Nous rentrons enfin à notre hôtel pour déposer nos emplettes de la fin de journée.

Nous ne sauterons pas le repas cette fois-ci. Nos estomacs crient famine. Nous terminerons la soirée dans un petit restaurant italien, devant un bon plat de pâtes pour maman et une bonne pizza pour moi. L’endroit est charmant dans le quartier d’Hell’s Kitchen près de notre hôtel. Une bonne adresse à retenir.

Encore une bonne journée pleine de découvertes comme on les aime : Intense et pleine d’émotion. Demain, dernier jour avant notre départ. Déjà ? Direction le quartier des théâtres, visite du MOMA et découverte de l’Empire State Building et ses 381 mètres de hauteurs.

Cette visite vous a plu ? N'hésitez pas à laisser un petit commentaire ou partager l'article 😉

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Reply Taralli e Zaletti 23 janvier 2016 at 19 h 02 min

    Génial ton article ! Je pars dans 2 semaines et je suis en train de faire le programme de la semaine. J’ai prévu une journée de faire exactement le même programme que tu détailles dans cet article 😉 Merci !
    Taralli e Zaletti Articles récents…La Venise de Henri LandierMy Profile

    • Reply LesAventureuses 24 janvier 2016 at 21 h 10 min

      Ah super ! Tu verras c’est fantastique mais couvrez-vous bien ! Surtout pour le bateau. J’espère que la neige aura fondue un petit peu pour laisser les avions atterrir. Je pense que ça doit être magique à cette période 🙂 Nous attendrons votre retour d’expérience avec impatience 🙂

    Laissez une réponse

    CommentLuv badge

    107 Partages
    Partagez7
    Tweetez
    Enregistrer95
    +15